l'interview d'avant voiron

Salut Pat,
 
 
Dernier match de la saison à domicile, peux-tu nous faire un rapide bilan de cette saison ? Es-tu satisfait des résultats de l’équipe ? De l’équipe en elle-même ?

Le temps passe décidemment très vite. Nous jouons ce soir notre dernier match de championnat à domicile et force est de constater que nous avons, une fois de plus réussi une bonne et belle saison. Et pourtant, qui aurait cru cela à la reprise mi août ? Après deux excellentes saisons (2013-2014 et 2014-2015), on se disait qu’on allait avoir une saison de transition. Mais le rajeunissement du groupe a été positif. Les arrivées de Cécile, Amélie et Manon ont équilibré l’équipe et nous ont apporté un plus.
Et pourtant les embûches n’ont pas manqué cette année. J’y reviendrai un peu plus tard.
La préparation s’est bien passée et notre séjour au tournoi de Speyer a été l’occasion pour les joueuses de mieux se connaître. Le début du championnat a été cahoteux avec deux défaites à domicile contre des équipes du bas de tableau. Puis l’équipe est montée en puissance. Et l’alchimie s’est faite. En consultant le calendrier, nous n’avons plus perdu depuis notre match à domicile contre Franconville soit le 28 novembre (en excluant le match reporté du 13 novembre contre La Tronche pour les raisons horribles que nous connaissons) mis à part les deux matches perdus de 1 pt à Lyon et contre Ste Savine. Un véritable rythme de champion depuis fin novembre. Ça démontre aussi que le collectif d’une équipe se construit même si elle est jeune et sans aucune professionnelle dans le groupe. Mieux même, huit des joueuses sont issues de notre région dont 6 ont été Minimes ou cadettes au club. Nous avons le droit d’en être fiers.
Il faut reconnaître que rien n’est dû et qu’une équipe n’existe pas que par sa composition sur le papier mais bien par le travail commun de l’entraînement et du sens donné lors des séances.
Cela n’a pas toujours été facile, mais nous sommes restés solidaires. Les entraînements intenses (4 par semaine), rigoureux, se sont enchaînés. Nous avions foi en notre travail. Cette année, j’étais assisté par Virginie qui a, par cette occasion, commencé sa formation d’entraîneur en championnat de France. Tharcisse a, à nouveau été un délégué d’équipe de tout premier ordre et m’a été d’un soutien important. Merci à eux pour leur collaboration précieuse.
C’est également le fruit d’un énorme travail collaboratif entre le staff, les joueuses et l’environnement médical.
Tout le domaine médical a été extraordinaire, depuis les médecins, chirurgiens, kinés. Nous avons vraiment beaucoup de chance. Il est vrai que ce sont aussi tous des proches de longues dates. Merci aussi à nos deux joueuses kinés Céline et Eloïse qui ont toujours été disponibles pour les urgences quotidiennes et le suivi des joueuses.
Cette  année a aussi été celle d’une implication plus grande dans le domaine de la communication et du développement du club où Francis, le président, bien secondé par Yann, a lancé ce difficile chantier par les temps présents. Il est urgent que cette commission se renforce tout comme l’environnement des matches de NF1. L’appel est lancé à toute personne désireuse d’y participer.
Alors, oui, je suis satisfait car nous avons à nouveau réussi à construire une belle osmose collective. Comme j’aime le répéter, au delà des résultats purement sportifs, une saison est aussi une aventure humaine où la confiance en l’autre doit être franche et totale.
Cerise sur le gâteau, je ne peux que relever, affirmer et féliciter qu’une fois de plus, notre équipe d’accueil d’après match, a été la championne de France de NF1. Personne ne nous accueille aussi bien dans la poule. Les équipes adverses, l’apprécient et nous, on est fan. Merci à vous, Gilles et son équipe, vous êtes formidable car nos après match sont top.

En tant que coach, qu’est-ce que cette saison t’a apporté de plus par rapport aux autres saisons ?

Beaucoup d’énergie dépensée et de fatigue ;). Réussir l’alchimie entre des joueuses de caractères et de motivations tellement différents n’est pas chose aisée et qui va de soi. On puise beaucoup dans ses réserves. En tant que coach, je suis à la recherche constante de cette quintessence du jeu et de la joueuse pour, d’une part être performant et d’autre part développer un beau spectacle afin que tous y trouvent leur compte, dirigeants, coach, joueuses et spectateurs.
Avec trois nouvelles jeunes joueuses ayant d’autres habitudes de jeu et en construction, avec une Magda convalescente et non opérationnelle en début de saison, avec deux joueuses gênées par leurs genoux (Eloïse et Pauline), avec Sophie partie dix semaines en stage, il y avait de quoi se poser des questions. On y rajoute l’entorse de Marie Ange en cours de saison, la nouvelle blessure au tendon d’Achille de Pauline, finalement absente 8 semaines en plus en cours de saison. Et l’entorse d’Eloïse, juste avant le match à Lyon… Ça n’a pas été qu’une sinécure. Alors pour répondre sincèrement à ta question : J’ai apprécié les progrès de mon équipe, apprécié les complicités de jeu qui se sont installées. Et j’apprécie encore plus les bonnes relations de confiance que j’ai avec la plupart des joueuses. Deux générations différentes. Les 25 – 28 ans et les 18 – 22 ans. Des modes de vie et de pensées différentes des miennes qui m’amusent souvent, m’irritent d’autres fois mais nous avons toujours su trouver ce lieu commun qui fait que les choses aillent dans le bon sens et dans la bonne humeur. Mais ça brûle aussi beaucoup d’énergie.
Je rappelle que nous sommes d’un village de 7200 habitants, avec une municipalité dévouée à la jeunesse et au dynamisme à travers les activités sportives. Alors, je suis fier de notre parcours même si l’on peut regretter qu’une des 4 défaites (Sannois-Culoz-Lyon-Ste Savine) est de trop et nous aurions eu notre place en play off. Mais c’est aussi ça le sport. Faire des exploits (à Voiron - Roanne-La Tronche-Le Creusot) mais aussi avoir quelques désillusions.
 
Match contre une belle équipe de Voiron ce soir, quels seront les clés du succès ? Quel est l’enjeu de ce match ?  

Oui, belle équipe dont le jeu m’avait beaucoup plu au match aller. Je me souviens que nous y avions fait un match de toute beauté qui nous avait mis en confiance pour la suite du championnat.
Voiron est une équipe sympathique,  complète, très adroite. Elles jouent vite, elles sont adroites à trois points et ont un bon point de fixation intérieure. Les clés du succès seront données au moment du match ;) mais ce sera un match compliqué.
Avec un concours de circonstances favorables, la victoire pourrait nous amener à jouter une place en play off lors du dernier match à Villeurbanne. Mais l’absurdité du règlement lié au Trophée coupe de France risque de tout fausser et me rend dubitatif sur la cohérence recherchée au niveau des décisions des instances fédérales.

Un dernier souhait pour terminer cette saison en beauté ?

Gagner enfin cette coupe du Crédit Mutuel avec le CJSG contre la SIG en finale le 16 mai après le week end du mariage de Pauline. Ça serait top.